Cheek by Jowl

« Une des compagnies de théâtre les plus influentes du monde. »

Time Out

Cheek by Jowl est la compagnie théâtrale internationale de Declan Donnellan et Nick Ormerod. Depuis sa formation en 1981, la compagnie a été invitée à se produire dans plus de 400 villes et 50 pays dans le monde entier et produit aujourd’hui des pièces en anglais, russe et français.

Donnant la priorité à une quête du vivant dans le travail de l’acteur, la compagnie s’est fait une réputation internationale pour sa capacité à ‘animer les œuvres classiques avec ses interprétations intenses, vives, comme un rayon de lumière qui embrase le texte’ (The Guardian).

Cheek by Jowl est une Association, et une des Organisations du Portfolio National (NPO) de l’Arts Council England. La compagnie est Associé Artistique du Barbican à Londres, où se trouve son bureau de production.

Les premières années

En 1981, la première mise en scène de Cheek by Jowl, The Country Wife de William Wycherley, est présentée au Festival d’Edinbourg, et d’ici 1990 Cheek by Jowl aura reçu des invitations pour se présenter dans tout le globe, de Perth à Varsovie et de Calcutta à Rio de Janeiro.

Une caractéristique de la compagnie est de mettre en scène des pièces majeures européennes, dans leur langue originale ou traduites. À ce jour Cheek by Jowl a présenté au Royaume-Uni la première en langue anglaise de 10 grands classiques européens dont The Cid de Corneille et Andromache de Racine, plus de 300 ans après qu’ils aient été écrits.

Cheek by Jowl est connu pour son travail avec les comédiens sans distinction de genre ou de couleur de peau, notamment pour la pièce Comme il vous plaira avec Adrien Lester, qui a été saluée par la critique internationale et a valu à Declan Donnellan de gagner le Prix Laurence Olivier du Meilleur Metteur en Scène d’une pièce de théâtre en 1995.

Cheek by Jowl et la Russie

En 1986, Lev Dodin invite Declan Donnellan et Nick Ormerod à rencontrer sa compagnie à Leningrad. Dix ans plus tard ils mettront en scène Le Conte d’Hiver pour sa compagnie au Maly Drama Theatre, un spectacle qui remportera le Masque d’Or en 1997.

Au cours des années 1990, Cheek by Jowl est régulièrement invitée à Moscou par Le Festival International Tchekhov. Cette relation s’intensifie en 1999, lorsque le Festival commissionne Donnellan et Ormerod pour former une troupe d’acteurs russes. La première pièce issue de cette collaboration est Boris Godunov de Pouchkine, qui se jouera pendant 11 années en Russie. Au répertoire de la compagnie s’ajouteront ensuite La Nuit des Rois et La Tempête de Shakespeare, Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov, et plus tard avec le Théâtre Pouchkine de Moscou Mesure pour Mesure, et Le Marchand de Londres. Ces spectacles en russes ont été et sont joués à travers le monde.

Spotlight: productions en langue russe

Cheek by Jowl et la France

En 1995, Peter Brook programme Comme Il Vous Plaira aux Bouffes du Nord à Paris. Cette pièce est suivie par Le Cid en langue française, mis en scène par Donnellan pour le Festival d’Avignon. Peu après, une troupe de comédiens français est montée, et le résultat est le spectacle Andromaque de Racine, joué en français. Cheek by Jowl a ensuite monté Ubu Roi d’Alfred Jarry avec cette même troupe, qui est invitée à l’international, notamment au Mexique et à New York. L’ensemble collabore ensuite sur la première mise en scène en langue française d’une pièce de Shakespeare par Cheek by Jowl: Périclès, Prince de Tyr.

Spotlight: Productions en langue française

Rehearsal photo
Andromaque rehearsals. Photograph: Keith Pattison.

Shakespeare a toujours été au cœur du répertoire de Cheek by Jowl. La phrase ‘cheek by jowl’, ‘joue contre joue’ est une citation du Songe d’une Nuit d’Eté, « Te suivre ? Je vais marcher à côté de toi [cheek by jowl/joue contre joue] » [Demetrius] Act III, scene 2. Le nom exprime une proximité entre l’acteur, le texte et les spectateurs.

Avec une grande sélection de matériaux éducatifs et son archive digitale, Cheek by Jowl s’engage à encourager les artisans du théâtre et les spectateurs de demain.

Spotlight: les productions de Shakespeare


« Le travail de l’ensemble est la signature de la compagnie, un rapport intense mais convivial entre comédien et comédien, comédien et spectateur »

The Telegraph
Show more